Daira de Ahmer El Ain

GEOGRAPHIE :

Commune de Ahmer EL Ain :    

  • Population : 31 000 habitants avec une densité de 481 personnes au km².
  • Superficie : 61 km²

70% de son territoire est en relief de plaine et 30 % en chaine montagneuse de l’atlas tellien.

La population se reparti entre le chef lieu (39%) deux agglomérations secondaires (19%) et 38 hameaux (42%).

Commune de Sidi Rached : (Anciennement Montebello pendant la colonisation)

  • Population : 10.500  habitants avec une densité moyenne de 212 personnes au km² répartis pour moitié entre zone urbaine et l’autre en zones éparses.
  • Superficie : 49,5 km² dont 9% forestière sur les hauteurs du sahel.

Commune de Bourkika:

  • Population : 21 500  personnes avec densité de 318 personnes au km²
  • Superficie : 67,71 km² les forêts occupent 9% du territoire de la commune.

HISTOIRE :

Ahmer El Ain porte le nom du Saint Sidi Hamer El Ain traduit par la phonétique coloniale en «  Ameur El Ain ». Instituée commune de plein exercice en 1870.

Sidi Rached : sur les hauteurs, le Mausolée Royal de Maurétanie pointe ses 40 m au dessus du sahel, sur une attitude de 261 m. Ce site est classé patrimoine mondial.

Bourikika devient commune de plein exercice en 1856  

ECONOMIE :

Ahmer El Ain a un périmètre irrigué de terres agricoles d’une superficie de 24 000 ha répartis entre Alger, Blida et Tipasa. Cette contrée dédiée antérieurement au vignoble. L’arboriculture fruitière produit plus de 78 000Qx dont prés   de   45 00Qx d’agrumes, le maraichage 133 000 Qx dont 87 000 de pommes de terre, les grandes cultures (céréales et légumes secs) 70 000Qx.

Sidi Rached à une activité industrielle orientée vers l’exploitation de carrières d’argile et de tuf de premier choix. Ce qu’explique l’installation d’une nouvelle briqueterie cette zone sera par ailleurs consacrée à l’investissement dans la transformation de l’agroalimentaire. Le centre d’enfouissement technique opérationnel depuis 2009 est actuellement saturé et sera doté d’une extension par un nouveau casier, il dispose d’une centrale de tri et de récupération des plastiques, papiers, cartons et autres verres.

Bourkika a une SAU de 3000 Ha et une zone nord irriguée .L’arboriculture et le maraichage ont remplacé progressivement l’agriculture pluviale des céréales et de la vigne traditionnelle.

Dans la zone d’activités de Bourkika, il existe une semoulerie, un abattoir de poulets, une unitè d’alimentation de bétail, une unité de production ONCV et une carrière.

Ancienne région de vignoble qui occupait quelque 3000 Ha dont la production était exportée en totalité vers la France avant 1962 , la commune demeure marquée par ce passé à travers un grand nombre d’anciennes caves que l’ONCV tente de relancer à travers son unité à Bourkika . Ici, la vinification et le conditionnement des vins et l’appui technique aux exploitations vitivinicoles  font l’essentiel de l’activité.

 

Contactez nous






Carte

Météo

Radio

Ecouter Radio Tipaza en ligne

Vert

Numéros Verts

Visiteurs

738922
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine passée
Ce mois
Mois passé
Total
1682
1785
5204
719603
70392
110211
738922

Votre IP: 100.24.125.162
2020-10-26 22:20