Daira de Kolea
  • Géographie

Commune de Kolea tient son nom de l’arabe qualaa ou plutôt son diminutif «  quouley’a » qui veut dire fortin.

Superficie : 37,32 Km²

Population : 53 000 habitants avec une densité de prés de 1 400 habitants/Km²

Commue d’Attatba

Superficie : 70 ,95 Km² plus grande partie du territoire de la daïra. La densité la plus faible de la daïra. La population se repartit entre le chef lieu communal (50%) les deux agglomérations secondaires (25%) et les zones éparses (25%) entre 29 hameaux formés surtout d’anciennes fermes.

Commune de Chaiba

Située à 29 Km de Tipasa sur le versant du Sahel

Superficie : 28,73Km² la plus petite commune territorialement parlant de la daïra. La densité de population de 652 personnes/Km².

population : 19 000 habitants se repartit entre Chaiba(50%) quatre agglomérations secondaires (40%) et les zones éparses (10%). Le nouveau centre de Chaiba se développe à l’Est sur la route de Kolea.

  • Histoire

     Kolea a été créée en 1550 par les Andalous musulmans fuyant l’Espagne et l’inquisition kolea est considérée comme une ville sainte. La Zaouia du saint patron de la ville Sidi Ali Embarek demeurée fermée depuis l’indépendance a été rouverte en 1999 par le descendant actuel, Ahmed Mebarek Ben Allal. La mosquée fut construite en 1610. Kolea a entretenait des relations avec la Régence faisait partie de Dar El Soultane directement gouvernée par le Dey.

       Attatba le noyau Initial de l’actuel Attatba date de 1862. Il devint en décembre 1869 une commune de plein exercice.

       Chaiba ancien lieu-dit dépendant de la commune de Kolea détaché en 1985 et promu en commune de plein exercice à l’occasion de la création de la wilaya de Tipasa.

 

  • Economie

           Les superficies forestières de la ville de Kolea représentent 10% de la superficie totale de la commune. Elle a une tradition de l’ameublement et des objets en osier, raphia et rotin. Une vingtaine de famille monopolisent l’activité de la vannerie. Certaines d’entre elles parviennent à exporter leurs produits notamment en Espagne. La commune dispose de terres à potentialités agricoles élevées. La superficie agricole utile (SAU) de prés de 2 300 Ha abrite 42 EAC, 48 EAI et 148 agriculteurs privés. Les EAC occupent prés de la moitié de la SAU (1075Ha) l’agriculture est constituée aujourd’hui D’arboriculture sur 34Ha, de grande cultures sur 681 Ha (céréales) de cultures maraichères (131Ha) ou sous serres (plus de 4Ha) et de cultures industrielles (10Ha). L’élevage totalise 567 tètes repartis en vaches laitières, taureaux, bovins et quelques 13 000 poulet de chair, 780 ruches produisent plus de 8000Kg de miel.

On recense une quinzaine d’unités dans la transformation plastique, la fabrication de tissus et de papier, de la limonade des produits laitiers, des produits cosmétiques, le mobilier et le verre. Cette activité industrielle assure 60% de l’emploi dans la commune.

       Attatba est tournée vers l’agriculture et le commerce. C’est la vigne sur quelques 200Ha, qui vint au premier rang. Elle a été une région de culture industrielle du géranium et du tabac, une vocation qu’elle a partagée avec El Affroun. Sa récolte de géranium était vendue au Japon qui en tirait l’essence de parfum. Une culture qui s’est perdue depuis.

   Elle a une surface agricole utile (SAU) de 5100Ha sur 6500 au total est principalement couvertes par quelques 200 EAC et EAI.

   Une carrière de tuf est implantée sur les hauteurs. Un marché de gros a été développé à la sortie Est du village. C’est sans doute le plus important et le mieux structure de la région centre du pays.

Une zone d’activité de 10Ha a été implantée sur un terrain accidenté avec un premier investissement industriel un complexe agroalimentaire de 6Ha pour production d’huile et ses derivés.

       Chaiba est orientée vers l’agriculture et l’élevage qui demeurent ses principales activités économiques sur une SAU de 2.183Ha. L’élevage a connu un développement considérable avec l’existence de quelque 2300 ovins, plus de 4700 bovins (domaine Lahiani notamment) 275 caprins et la production de 22000 poulets.

Un complexe de conditionnement des produits agricoles a été réalisé à Chaig, il est dédié à la transformation et le conditionnement des fruits et légumes avec une capacité installée de 5 tonnes à l’heure. Ce complexe construit sur 3Ha dispose de 5 chambres froides et emploie 120 personnes. Il appartient à Othman Tolba Rachid actuel président de la chambre d’agriculture de Tipasa.

Contactez nous






Carte

Météo

Radio

Ecouter Radio Tipaza en ligne

Vert

Numéros Verts

Visiteurs

738820
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine passée
Ce mois
Mois passé
Total
1580
1785
5102
719603
70290
110211
738820

Votre IP: 100.24.125.162
2020-10-26 21:30